Covoiturage et autopartage : quelles différences ?

Si vous n’avez pas de voiture pour vous rendre à votre travail ou que votre auto est en réparation, le covoiturage ou l’autopartage peut être des solutions adéquates. En quoi cela consiste ? Voici un petit tour d’horizon sur la question.

Confusion des termes

Pour faire des économies de carburant ou pour gagner des revenus supplémentaires, de plus en plus d’automobilistes en France et en Europe se tournent vers des alternatives efficaces. Néanmoins, les différences entre covoiturage et autopartage peuvent parfois prêter à confusion. De nombreuses personnes peinent à faire la distinction. Il est à remarquer que les différences entre covoiturage et autopartage sont notables. Cependant, certains covoiturages font parfois payer le trajet en voiture, tandis que d’autres non. De ce fait, il n’est pas facile de savoir exactement ce qui les différencie. Or, ils présentent tous deux des points difficiles à comprendre si l’on s’y attarde quelques instants.

L’autopartage

L’autopartage, c’est le fait de louer une voiture pour une durée limitée dans le temps. C’est un système qui s’orchestre autour du fait qu’une seule voiture peut être mise en location forfaitairement ou sous abonnement à une ou plusieurs personnes. Celles-ci se relaient donc lors de l’utilisation du véhicule et ont l’obligation de le rendre en état une fois la durée de location terminée. En France, il s’agit là d’une pratique que de nombreux propriétaires assurés choisissent de pratiquer, car cela permet de gagner un supplément de revenu non négligeable. C’est donc une tendance qui, de nos jours, est de plus en plus appliquée dans les villes ou les régions de l’Europe. Notons que le propriétaire d’une voiture en autopartage n’est pas toujours un particulier. Il peut aussi s’agir d’une société qui met en location sa voiture.

Le covoiturage

Le covoiturage se fait entre résidents d’une même zone d’habitation. C’est le fait pour un conducteur de proposer à des riverains de partager les banquettes de sa voiture pour se rendre vers une destination donnée sans changer d’axe. Contrairement à un taxi ou à Uber, ce genre de course n’est pas facturé. Il s’agit bien souvent d’un service rendu entre voisins ou entre amis. En effet, le covoiturage a été établi, à l’origine, pour désengorger le trafic routier à l’exemple de celui effectué par une grande partie de la population chinoise lors des Jo de 2008. Depuis, le covoiturage est une pratique qui connaît du succès dans le monde et particulièrement en Europe. L’initiative de cette démarche est à la fois économique et écologique. En évitant les transports en commun, c’est également une manière pour les conducteurs d’être moins stressés en allant au travail en étant avec des amis, de la famille ou des collègues sympas.

Autopartage : quelle assurance souscrire ?
Se lancer dans l’autopartage : les avantages de ce système